Chronique La Nuit des orateurs de Hédi Kaddour

Christèle Hamelin Librairie Le Carnet à spirales (Charlieu)

Hédi Kaddour est à la fois discret par le rythme de ses publications et imposant par l’envergure de ses écrits dont les intrigues solides germent toujours dans le terreau de l’Histoire. La Nuit des orateurs s’inscrit en cela dans le sillage de Waltenberg et des Prépondérants (disponibles en Folio). Dans la Rome du Ier siècle, Lucretia, femme de Tacite, armée de sa seule dignité, s’apprête à affronter l’empereur et tyran Domitien pour défendre la vie de son mari, injustement soupçonné avec Pline de lèse-majesté. Elle dispose d’une nuit pour convaincre à mots choisis, à regards dosés, l’empereur « qui tue comme il éternue ». Hédi Kaddour, au gré des monologues intérieurs de Lucretia et des autres protagonistes, dévoile toutes les strates de la société romaine, de la plèbe à l’aristocratie, de cette Rome rendue tangible sous la plume puissamment évocatrice de l’auteur. Un roman choral traversé par la beauté du verbe, le pouvoir du mot, ce mot qui libère ou aliène, qui tue ou épargne.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@