Littérature française

Mathias Énard

Remonter l’Orénoque

Chronique de Gaëlle Maindron

Librairie Livres in room (Saint-Pol-de-Léon)

Ignacio manque d’air. Il étouffe dans la moiteur de cet été caniculaire, dans cet hôpital qui s’emplit sans cesse de nouveaux patients. Il reste impuissant face à Youri, son ami, qui se perd peu à peu dans l’alcool et la folie, tout en se rapprochant dangereusement de Joana, la douce Joana, qui partage la vie de son ami et qu’il aimerait protéger, peut-être même sauver en la faisant sienne. La chaleur attise les passions, décuple le désir et le comportement de ces deux hommes va pousser Joana à partir pour le Venezuela, remonter le mythique fleuve Orénoque à bord d’un vieux cargo. Un voyage nécessaire et initiatique vers la source du fleuve, où elle espère démêler les fils de ses sentiments et retrouver la trace de sa propre vie. Mathias Énard compose un triangle amoureux violent de folie et de passion. Une fois encore, il transporte par son écriture ciselée et nous enivre de poésie dans un bel hommage à Blaise Cendrars et son roman Moravagine (Les Cahiers rouges, Grasset). Un très beau texte sur l’amour et le désir.

NULL
illustration