Littérature française

Vincent Constantin

Dans le battant des lames

Chronique de Marguerite Martin

Librairie Terre des livres (Lyon)

Irina est contrainte de quitter sa mère et son enfance à 12 ans : elle va mettre au monde Hérivelo. Elle croise Irène qui l’embauche dans son salon de coiffure. La fille d’Irène, Ikala, 7 ans, tente de protéger sa mère de la violence de son père et va prendre Hérivelo sous son aile. Il grandit, tiraillé par son attachement à ces deux femmes. Ce récit choral d’enfances maltraitées est nourri de culture réunionnaise. Le contraste entre la beauté des paysages et la noirceur de ces âmes meurtries, en constante quête d’amour, crée un décalage fascinant. Le tissage de ces destinées qui, par vague, s’approchent et s’éloignent d’un devenir-bourreau, d’un rester-victime ou d’une libération, densifie la lecture. La beauté fulgurante de ce premier roman se niche dans l’ambivalence d’une langue qui conte la complexité des psychés aux prises avec les violences intra familiales, avec une luminosité à pleurer. Le soin apporté au bilinguisme de l’édition créole réunionnais français est remarquable.

illustration