Bande dessinée

Dobbs, Farid Ameur

Jesse James

Chronique de Arnaud Bresson

Librairie Sauramps (Montpellier)

Glénat, en association avec Fayard, inaugure une nouvelle collection sur les grands mythes du Far West, remis dans leur contexte historique. Ici, Dobbs et Chris Regnault, avec la caution historique de Farid Ameur, reviennent sur l’histoire du plus grand bandit des États-Unis, le fameux Jesse James. Les auteurs rappellent l’histoire factuelle du personnage, montrant comment le célèbre hors-la-loi s’est construit sur les cendres de la guerre de Sécession, mettant le feu à une Amérique encore traumatisée et toujours divisée. Le récit est enlevé, véritable western à l’ancienne avec violence, vengeance, braquages, règlements de comptes et trahisons. Les auteurs mettent également l’accent sur la construction du mythe, bâti envers et contre les autorités ayant fomenté le stratagème conduisant à l’assassinat du plus connu des frères James. Car la légende, déjà en marche du vivant de Jesse, se poursuit, à travers différents supports médiatiques, des journaux illustrés de la fin du XIXe siècle jusqu’au cinéma contemporain. Le mythe est toujours vivant.

illustration

Les autres chroniques du libraire