Chronique Le Bonheur pauvre rengaine de Sylvain Pattieu

Christine Lemoine Librairie Violette and Co (Paris 11e)

Prenant pour point de départ l’assassinat d’une jeune prostituée à Marseille en 1920, fait divers largement documenté par les rapports de police et la presse, Sylvain Pattieu imagine la vie des protagonistes de l’affaire. Comment une ouvrière de Levallois s’est-elle retrouvée dans cette situation ? Quelle était la vie de son meurtrier ? Pourquoi cette histoire a-t-elle tant fait couler d’encre ? En s’attachant à quelques personnages clés – prostituées, maquereaux, inspecteurs de police, syndicalistes, commerçants, immigrés africains – et en alternant leurs voix, l’auteur brosse un tableau du milieu populaire de l’époque. Photos et fac-similés renforcent le réalisme du roman qui rappelle les chansons narrant les drames individuels des laissés-pour-compte. L’auteur montre habilement comment le destin de chacun est lié à la fois à l’Histoire – dans ce cas à la Grande Guerre et ses conséquences – et à la volonté de s’extirper de conditions insoutenables. Mais les choix sont bien restreints et le bonheur une recherche souvent illusoire.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@