Chronique Femmes sur la plage de Tove Alsterdal

  • Tove Alsterdal
  • Traduit du suédois par Johanna Brock et Erwan Le Bihan
  • Coll. «Coll. « Actes Noirs »»
  • Actes Sud
  • 16/05/2012
  • 336 p., 22.80 €

Christine Lemoine
Librairie Violette and Co, Paris 11e

Malgré un titre estival, ce premier roman policier ne raconte pas une histoire de vacances ! Elles sont trois, ces femmes sur une plage de l’extrême Sud de l’Espagne. Elles ne se connaissent pas. La première saute d’un bateau, la nuit, c’est une immigrée clandestine. La deuxième, jeune touriste suédoise, découvre le cadavre d’un homme noir dans la mer. La troisième viendra sur la plage beaucoup plus tard. C’est le personnage principal, Ally, à la recherche de son mari, journaliste américain dont elle n’a plus de nouvelles alors qu’il enquête sur l’esclavage moderne. De New York à Paris puis à Lisbonne, elle plonge dans un univers de petits et grands trafiquants. Les quelques indices laissés par son mari lui font remonter une filière qui révèle le cynisme de l’esprit humain. On l’a compris, le propos est politique, mais c’est aussi le beau portrait d’une femme qui révèle petit à petit son passé. Beaucoup de femmes ont une importance dans ce roman tout en subtilités et que l’on peut sans hésiter qualifier de féministe.


Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@