Chronique La Définition du bonheur de Catherine Cusset

Muriel Balay Librairie Syllabes (Millau)

Quel programme aussi déroutant qu'alléchant ! Il nous ramène à un précédent roman de Catherine Cusset, L'Autre qu'on adorait, dont le personnage, solaire, était pourtant peu doué pour le bonheur. Ici, ce sont deux femmes aux destinées entrelacées et éloignées qui nous entraînent à revisiter le monde des années 1980 à nos jours. Le roman s'ouvre sur l'enterrement de l'une d'elle, Clarisse. C'est une femme joyeuse, charnelle qui savoure la vie comme autant de petites perles aux reflets trompeurs. Elle est attachante dans son désir d'aimer et d'offrir sa confiance à des hommes qui ne la méritent pas. Et puis il y a Eve, qui vit à New York, solidement enracinée dans un couple et un mariage qu'elle juge stable. L'air de rien, de manière fluide et très fine, l'auteure aborde des sujets universels : l'amour, la dépendance, le désir, la liberté, le rapport au corps, la maternité. Elle évoque les diverses façons de mener sa vie pour accéder, par bribes successives ou dans une douce continuité, au bonheur.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@