Chronique Alias de Claire Gallois

Christelle Chandanson Librairie Elkar (Bayonne)

Les parents d’Alias se sont séparés quand il était tout petit. Lorsque, à 10 ans, on découvre que sa mère le maltraite, toute la machine judiciaire s’enclenche. L’institution sociale se révèle loin d’être bienveillante et à l’écoute de ces enfants. Amie de la famille, la narratrice reste impuissante face à l’aide sociale qui, sous prétexte de défendre le droit des enfants à voir leurs deux parents, détruit leur enfance. Son regard critique s’enrichit au fil des rencontres et nous sommes, autant qu’elle, démunis face à la détresse de l’enfant. Entre les dérives du placement et des AEMO (mesures d’assistance éducative), Claire Gallois dénonce les dysfonctionnements du système de la protection de l’enfance. Dans un style ciselé et sensible, le roman transmet une certaine froideur, comme une armure épaisse qui occulterait la vulnérabilité et l’émotion de la narratrice. Sous couvert de fiction, ce roman touchant et subtile cache bien son jeu.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@