Chronique À la Maison des femmes de Nicolas Wild

Christelle Chandanson Librairie Elkar (Bayonne)

Après Kaboul et l’Iran, Nicolas Wild s’aventure à Saint-Denis. Invité par la Maison des femmes à partager leur quotidien, l’auteur découvre une institution transversale qui assure tant les soins médicaux que l’accompagnement social. Avec son équipe, la fondatrice Ghada Hatem accueille toutes les femmes, victimes de violence ou en situation de détresse. De groupes de parole en ateliers de self-défense, Nicolas Wild dessine avec justesse les petites et les grandes histoires qui percutent l’actualité MeToo. Délicatement, la BD rend hommage aux « héroïnes », ces femmes qui ont vaincu leur peur pour pousser les portes de cette maison. Le trait léger et simple accompagne les témoignages émouvants de reconstruction, montrant la nécessité d’une telle institution. Cette bande dessinée est autant une lecture enrichissante qu’un remède à la souffrance. Faire connaître la Maison des femmes, c’est transmettre l’espoir. Nicolas Wild y réussit admirablement.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@