Chronique Un bébé d’or pur de Margaret Drabble

ALEXANDRA ROMANIW, Librairie L'Atelier, Paris

Un bébé d’or pur, c’est l’histoire d’une petite communauté d’intellectuelles londoniennes des années 1960, période d’émancipation pour ce groupe d’amies à la vie riche et bien remplie. La narratrice est la meilleure amie de Jess, dont la fille Anna, qu’elles surnomment entre elles le « bébé d’or pur », est une enfant légèrement attardée. Elle retrace le parcours de Jess, anthropologue, mère célibataire, jeune femme qui, avec ses amies, « brûl[ait] de changer le destin », « de libérer l’avenir ». Margaret Drabble décrit une époque où on pouvait fumer et où, « dès qu’elle avait été disponible, [les femmes ont pu prendre] la pilule. » Un bébé d’or pur est écrit avec la volonté de faire œuvre de véracité et d’objectivité, mais s’attache également à ne jamais juger son héroïne. C’est passionnant et, comme le déclare la narratrice à propos de Jess, on se dit en refermant le livre que Drabble est vraiment « une bonne conteuse ».

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@