Chronique Oreo de Fran Ross

Alexandra Romaniw Librairie L’Atelier (Paris 20e)

Il sera question de langage tout au long du roman, qui se présente comme une réflexion sur la langue des origines, culturelles et familiales, yiddish et africaine. Fran Ross réécrit le mythe de Thésée en le transposant à New York dans les années 1970. Mais en transformant Oreo en super-héroïne, l’auteure inscrit aussi son personnage dans la culture populaire américaine. Ce roman déjanté, excentrique et drôle est une façon de montrer ce que peut générer le mélange des cultures. D’origine afro-américaine par sa mère et juive par son père, l’auteure propose une double lecture de ce texte autobiographique, à la fois roman épique aux multiples rebondissements, et roman d’apprentissage aux références bibliques, mythologiques, historiques. C’est une réussite. On rit beaucoup, on s’instruit, on s’enrichit, tout en explorant les coulisses de la contre-culture américaine version Black Arts, féminisme et Black Power. Un livre sacrément bon !

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@