Littérature française

Cathy Bonidan

Où la vie nous conduira

illustration
photo libraire

Chronique de Christine Lechapt

Librairie Maison du livre (Rodez)

Envie de lire une comédie de Noël à la plage ? Mais pourquoi pas ! Et vous auriez tort de vous en priver puisque Cathy Bonidan nous offre ici une pépite du genre. C’est tendre, touchant et plus encore.

Depuis dix ans, Bruno Lamy est l’animateur vedette de la matinale. Il a le meilleur taux d’audience de la chaîne. Et son succès ne doit rien au hasard : il a toujours dirigé cette émission de presque trois heures en grand professionnel, en ne négligeant aucun détail, sans jamais se reposer sur ses lauriers. Tout au long de ces années, il a su se réinventer et proposer de nouvelles idées, aidé en cela par sa fidèle assistante, Gatienne. Mais c’est également un homme qui aime foncièrement les gens. La preuve avec son nouveau projet : il souhaite faire son émission de Noël avec des téléspectateurs comme présentateurs d’un jour. À la place des chroniqueurs habituels, ce sera à eux de présenter les différentes rubriques de littérature, santé, beauté et vie pratique. Une façon de mettre à l’honneur des gens ordinaires, comme vous et moi. En contrepartie, la chaîne s’engage à récompenser le meilleur présentateur en finançant un projet de son choix. Après quelques tâtonnements, Gatienne trouve enfin les heureux élus. Il y a Louise, veuve depuis dix ans et fidèle de l’émission, Romain, un jeune étudiant, Jeff, un SDF, Alix, une quarantenaire qui a tout sacrifié à sa famille, et Justine, une prof enseignant à de jeunes cancéreux. Au moment où les répétitions commencent, personne ne sait à quel point cette émission va changer leur vie. De solides liens d’amitié et d’entraides vont se nouer entre les différents personnages au fil des semaines. Il y aura un avant et un après ce 24 décembre et tout le monde verra sa vie chamboulée, y compris Bruno et Gatienne. On termine ce roman le sourire aux lèvres et la larme à l’œil pour notre plus grand plaisir. Merci à Cathy Bonidan pour cette bien belle histoire qui met du baume au cœur, ce dont on a bien besoin dans cette période ô combien morose.

Les autres chroniques du libraire