Chronique George Sand de Chantal Van den Heuvel

Claire Rémy Librairie Maupetit (Marseille)

Cela fait maintenant 145 ans qu’Aurore Dupin, plus connue sous le nom de George Sand, a tiré sa révérence de la scène littéraire française, à 71 ans. Deux biographies illustrées paraissent ce printemps, nous permettant de faire plus ample connaissance avec cette femme passionnée dont la vie fut particulièrement riche.

Je n’ai que peu de lignes pour tenter de résumer l’œuvre et la vie de George Sand mais allons-y : romancière, dramaturge, nouvelliste, critique littéraire et écrivaine politique, voilà qui force déjà le respect. Forte de sa bibliographie personnelle, elle participa également à la création de plusieurs journaux dont l’éphémère La Cause du peuple en 1848 et s’engagea ainsi activement dans la Révolution qui mènera à la Monarchie de Juillet, avant de s’opposer à Napoléon III quelques années plus tard. Son cercle d’amis se composait des plus grands de l’époque : Alfred de Musset bien sûr, avec qui elle entretint une relation chaotique et passionnée, mais aussi Frédéric Chopin qui deviendra également son amant, Victor Hugo ou encore Gustave Flaubert. Plus généralement, elle sera toujours très entourée d’amitiés inflexibles. Elle aura deux enfants, Maurice (dont elle sera très proche toute sa vie) et Solange (avec qui les relations seront toujours conflictuelles), issus de son premier mariage avec l’avocat Casimir Dudevant. La dernière de ses nombreuses et belles histoires d’amour sera avec Alexandre Manceau, auteur et graveur ami de son fils. Si ces brefs éléments biographiques se retrouvent évidemment au long des deux bandes dessinées consacrées à cette femme d'envergure, leurs approches sont différentes et complémentaires.

Dans George Sand, fille du siècle, publiée chez Delcourt, Séverine Vidal déroule la vie de Sand dans un récit doux et enlevé, sur une impressionnante pagination de plus de 300 pages. Il n’en fallait pas moins tant son scénario laisse toute leur place aux hommes et femmes qui croisèrent la route de l’auteure et s’attache à relater toutes ses passions, tant intimes que politiques. C’est une femme joyeuse et pleine de vie que l’on suit sur presque un siècle dont elle sembla imprégner chaque changement. Après le beau Forté, publié en 2019 chez Dargaud, l'illustratrice Kim Consigny utilise ici un noir et blanc délicat et énergique pour donner corps à une George Sand entière et touchante.

Chantal Van Den Heuvel et Nina Jacqmin ont elles opté pour un récit plus resserré (une centaine de pages) aux couleurs gorgées d’une douce lumière pour redonner vie à Sand, en laissant une large place à un personnage inattendu : le domaine de Nohant. Cette belle bâtisse familiale, George Sand y a tout vécu de son enfance à sa mort. Elle en avait fait le point d’ancrage de sa vie, lieu d’écriture, de réception et de ressourcement dans lequel elle accueillit aussi bien ses enfants et ses amants que ses nombreux amis. Publiée en collaboration avec le Centre des Monuments Nationaux, cette bande dessinée à l’approche originale est tout à fait passionnante et ses auteures rendent, elles aussi, un vibrant hommage à une femme inégalable.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@