Chronique La Femme nue de Elena Stancanelli

  • Elena Stancanelli
  • Traduit de l'italien par Dominique Vittoz
  • Coll. «Coll. « La cosmopolite »»
  • Stock
  • 10/05/2017
  • 216 p., 19 €
NULL

Iris Petit Médiathèque de Tarentaize (Saint-Étienne)

Au fil des années, la passion de Davide et Anna a tellement décliné que leurs relations se dégradent de jour en jour. Soupçonnant les infidélités de Davide, Anna est effondrée lorsque celui-ci lui annonce qu’il la quitte pour une autre femme. Dévastée de chagrin, elle sombre dans une profonde dépression, perd le sommeil et cesse de s’alimenter au point d’inquiéter son entourage. Elle ne peut s’empêcher de scruter la page Facebook de Davide et chaque découverte sur sa nouvelle vie l’enfonce un peu plus. Peu à peu, elle développe une obsession toxique pour celle qui l’a remplacée : qu’est-ce que « Chien », comme elle l’a surnommée, a de plus qu’elle ? Plongée dans la psyché déviante d’une femme abandonnée, ce roman montre jusqu’à quelles extrémités la jalousie peut mener. Profondément humiliée, Anna persiste à maintenir le lien avec celui qui l’a trahie, malgré les souffrances endurées. Une surprenante confrontation mettra Anna sur la voie de la reconstruction.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@