Chronique Ballade pour Leroy de Willy Vlautin

  • Willy Vlautin
  • Traduit de l’anglais (États-Unis) par Hélène Fournier
  • Coll. «Coll. « Terres d’Amérique »»
  • Albin Michel
  • 03/02/2016
  • 291 p., 22 €
NULL

Iris petit Médiathèque municipale (Saint-Étienne)

Avec empathie et tendresse, Willy Vlautin raconte une Amérique qui ne fait pas rêver, à travers les destins d'un soldat brisé et des blessés de la vie qui l'entourent.

Après avoir été grièvement blessé en Irak, Leroy est rapatrié et hospitalisé dans un foyer pour handicapés mentaux. En émergeant du coma qui l'a immobilisé plusieurs années, il prend la décision de se suicider, mais cette délivrance ne lui sera pas accordée. Les personnages qui l'entourent ont eux aussi eu maille à partir avec la vie. Il y a Pauline l'infirmière compatissante, dévouée à son père malade, Freddie le veilleur de nuit, contraint de vendre la maison familiale et de jongler entre deux jobs pour ne même pas arriver à s'en sortir, la mère de Leroy, qui continue fidèlement à lui faire la lecture de ses livres préférés... Tous sont le reflet d'une Amérique qui ne tient pas ses promesses de bonheur et de prospérité. Ils doivent lutter contre le perpétuel manque d'argent, le travail épuisant, les aléas impitoyables de l'existence, le sommeil insuffisant, le sentiment dévalorisant de ne jamais en faire assez. Malgré tout, derrière la résignation, subsiste le désir de faire face. Ce roman, qui refuse d'embellir une réalité bien grise, donne à voir le quotidien dans lequel se débattent des millions d'Américains, et offre un aperçu du courage dont les personnages font preuve dans l'adversité.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@