Chronique Il était un fleuve de Diane Setterfield

  • Diane Setterfield
  • Traduit de l'anglais par Carine Chichereau
  • Coll. «Feux croisés»
  • Plon
  • 16/05/2019
  • 480 p., 24 €

Iris Petit Médiathèque de Tarentaize (Saint-Étienne)

Au XIXe siècle, dans la campagne anglaise, le corps d’une petite fille anonyme est repêché dans la Tamise, puis recueilli dans une auberge proche avec son sauveur. Mais quelques heures plus tard, la jeune noyée revient à la vie, muette. Aussitôt rumeurs et passions se déchaînent autour de son identité. Rita, infirmière sans enfant, envisagerait volontiers de l’adopter. M. et Mme Vaughan, plongés dans une affreuse incertitude depuis l’enlèvement de leur fille deux ans plus tôt, croient la reconnaître en la petite miraculée. M. Armstrong, un riche fermier, cherche à déterminer si elle pourrait être sa petite-fille qu’il n’a jamais rencontrée. Enfin Lily, la servante du pasteur, est persuadée que sa sœur défunte a repris vie sous les traits de la blonde fillette. Un conte envoûtant superbement écrit, flirtant parfois avec le fantastique, qui met en scène une galerie de personnages pittoresques, vivant au rythme des eaux du fleuve.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@