Chronique S’il n’en reste qu’une de Patrice Franceschi

Elodie Bonnafoux Librairie Arcanes (Châteauroux)

Patrice Franceschi est un écrivain voyageur qui utilise cette fois le roman pour nous emmener au Kurdistan, un territoire qui lui est particulièrement cher. S’il n’en reste qu’une est l’histoire d’une journaliste australienne cinquantenaire, ancrée dans un certain confort professionnel, qu’on envoie faire un reportage sur les femmes combattantes du Kurdistan. Si le voyage commence sur les sentiers très balisés de la Turquie, il va rapidement sortir du cadre légal : en visitant un cimetière de combattants kurdes, notre reporter découvre que deux femmes y ont été enterrées dans la même tombe, à cause des conditions inhabituelles de leur disparition. Remonter le fil du parcours de ces femmes va l’emmener au cœur du destin kurde, jusque loin dans la clandestinité. On est tout de suite happé par ce court roman engagé, instructif et bouleversant qui rend hommage à des combattants dont l’engagement dépasse largement les questions territoriales ou ethniques.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@