Chronique Sarajevo omnibus de Velibor Colic

Samuel Hoppe Librairie Le Moniteur, Paris 6e

Ce 28 juin 1914, il fait déjà lourd quand le soleil se lève sur Sarajevo. L’archiduc François-Ferdinand et son épouse se dirigent vers le Conseil, édifice construit par Alexandre Wittek qui deviendra la Bibliothèque nationale sous Tito et sur lequel s’acharneront les Serbes en le bombardant depuis les collines entourant la ville. Ils rencontreront la mort le long de la rivière Miljacka, près du pont Latin. Dans une langue d’autant plus merveilleuse qu’elle est d’adoption, Velibor Colic ne raconte pas (uniquement) l’histoire de cet assassinat qui fit basculer l’Europe dans la barbarie, il relate aussi, dans la veine fantasmagorique qu’il affectionne et qu’il maîtrise admirablement, les histoires aussi vraies qu’inventées de personnages dont la vie a croisé ce pont qui fut de bois avant d’être de pierre, qui connut l’empire austro-hongrois, les nazis, Tito… et survécut à l’interminable siège de la ville. Montez dans le Sarajevo omnibus , vous serez emmené à la rencontre de personnages aussi méconnus que jubilatoires issus de la Jérusalem d’Europe. Lisez, vous rêverez !

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@