Chronique Paris Z week de Aurélie Gerlach

Aude Marzin Librairie Jeux, lis, là ! (Paris 7e)

À l’occasion du lancement d’un nouveau produit cosmétique, Origine Z, tout le gotha se presse à l’événement. Mais un incident se produit et tout va déraper. Est-ce la méconnaissance ou l’avidité qui est en cause ?

 

Ce soir, c’est le lancement d’une crème révolutionnaire (innovante, car convenant à tous types de peaux, assurant une formidable hydratation et surtout rajeunissante !) dans un magasin des quartiers chics de Paris. Neomi est une des trois égéries. Elle est une influenceuse, mannequin et actrice très active sur les réseaux sociaux. Superficielle, il n’y a que les apparences qui lui importent et elle partage absolument toute sa vie avec ceux qui la suivent. Sont venus assister à cet événement beaucoup de journalistes, stars et badauds attirés par la lumière. Parmi eux, nous rencontrons Jude, jeune activiste venue pour interrompre les discours afin de dénoncer les pratiques des industriels des cosmétiques et la société de consommation. Et puis il y a Tim, un jeune homme qui est à la recherche d’une mystérieuse jeune femme. Quel lien entre ces trois ados que tout oppose ?
À première vue, rien. Mais lorsque les deux autres égéries choisies par le fabricant mordent subitement les journalistes et techniciens autour d’eux, les transformant en êtres assoiffés de chair humaine et lançant ainsi une « épidémie » monumentale, des hordes de zombies à la recherche de nouvelles victimes se déversent dans les rues de Paris. Neomi, Jude et Tim vont alors se retrouver terrés dans les réserves du grand magasin en attendant que les allées se vident. C’est ainsi que leurs destins se lient irrémédiablement, à la vie à la mort. Et même si tout les oppose, ils veulent tous les trois faire éclater la vérité sur les origines de cette crème révolutionnaire, chacun à sa manière. Surtout qu’en sortant dans la rue, en voulant quitter les lieux, ils s’aperçoivent vite que des miradors ont été montés avec des hommes armés, empêchant quiconque de quitter les rues. Ils sont pris entre deux feux aussi mortels l’un que l’autre.
Comment s’extraire vivant de cette « zone de guerre » ? À quels autres « survivants » peuvent-ils faire confiance ? Et qui est la mystérieuse jeune femme que Tim tient absolument à retrouver ? Ajoutez à cela un bélier « domestique », un SDF, un « tueur », une suite dans un hôtel de luxe et vous aurez une partie des ingrédients de ce roman de zombies. Pour les personnes qui n’aiment pas ce genre de roman (et c’est mon cas), laissez-vous embarquer par cette intrigue intelligemment construite. Vous y découvrirez la véritable nature des zombies. Et s’ils ne sont pas beaux à voir, il faut peut-être leur porter davantage d’attention.

 

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@