Chronique Parias de Beyrouk

Christèle Hamelin Librairie Le Carnet à spirales (Charlieu)

Un père, un fils. Dans une complainte adressée à son épouse disparue, le père, incarcéré, retrace avec nostalgie son enfance chez les Bédouins, miséreux mais riches de cette liberté inconnue des sédentaires. Il concède amèrement qu’il a menti sur ses origines pour la conquérir, elle qui n’aspirait qu’à l’opulence, et que leur amour ne pouvait survivre à cette profonde dissonance. Faisant écho à ses regrets, le fils, recueilli par des amis sans le sou, dépeint, dans un touchant récit, sa vie dans la rue, les copains, les chapardages, le guet devant la prison, la maison où vit sa sœur, le cimetière où gît sa mère. Leurs deux voix alternées vont ainsi dévoiler, au gré de l’histoire familiale, le drame qui les a tous séparés. Beyrouk, auteur mauritanien, signe un texte d’une extrême sensibilité et révèle, à travers ces portraits de déshérités, un abîme profond entre le monde contemporain et l’existence sobre mais libre des nomades du désert.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@