Chronique Le Retour de la Bête de Jean-Luc Marcastel

Noëmie Kormann Librairie Le Failler (Rennes

Hiver 1942. Dans un village auvergnat, l’hiver est rude, des animaux disparaissent et il n’en faut pas plus pour que les langues se délient et rappellent à la mémoire l’histoire de la bête du Gévaudan. Ce n’est pourtant pas ce qui préoccupe Jacques. Écolier curieux et débrouillard, il s’est rapidement lié d’amitié avec un nouvel élève, Maurice. Et il comprend vite que le jeune garçon cache un secret des plus dangereux dans la France occupée. Aidé de sa sœur et de ses amis, il fera tout pour le protéger. Ce roman mélange avec brio historique et fantastique. Jean-Luc Marcastel brosse le portrait d’un groupe d’enfants, courageux et audacieux, prêts à tout pour résister et protéger leur ami contre une bête autrement plus dangereuse que celle des anciennes légendes. À la fin du livre, un chapitre nous invite à aller plus loin, enrichissant le texte d’informations sur la bête du Gévaudan, ainsi que sur la Seconde Guerre mondiale et l’Occupation.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@