Chronique Appelez-moi Nathan de Catherine Castro et Quentin Zuttion

Isabelle Verlingue Librairie Maruani (Paris 13e)

Un thème délicat et très bien abordé : Lila ne supporte pas son corps qui change, cette case de fille dans laquelle on l’enferme. Lila aime Faustine, mais elle n’est pas lesbienne. Parce que Lila, c’est un mec. Un garçon coincé dans un corps de fille. Une BD très touchante et juste sur l’adolescence et la dysphorie du genre : parents paumés, douleur quotidienne de Nathan, incompréhension des amis. Mais une BD gentille : Nathan a du soutien, est écouté. Tant mieux que ce soit montré compliqué, douloureux mais faisable. C’est salvateur aussi de raconter que la famille et les amis sont assez aimants pour accompagner dans une telle transformation. Catherine Castro et Quentin Zuttion livrent un travail fin, tendre, sans cacher la souffrance du dégoût de soi. Très pédagogique, cette BD pourrait être salutaire à beaucoup et devrait déjà circuler entre toutes les mains. Pour écouter, comprendre, accompagner et non juger, penser que « c’est une mode ». Pour sauver des vies.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@