Chronique Les Peaux rouges de Emmanuel Brault

Françoise Gaucher Librairie Le Coin des livres (Davézieux)

Ce premier roman prend le parti du rire pour nous parler d’un sujet grave : le racisme. Dans un pays non défini, Amédée est cariste et vit chez sa mémé qu’il adore. Mais il déteste les peaux rouges. Pas les Indiens, non ! Les hommes et femmes qui ont la peau rouge et qui sont arrivés à l’époque où mémé était jeune. Seulement, dans ce pays, la société est hystériquement antiraciste. Un jour, Amédée renverse par mégarde une femme peau rouge et enceinte. Elle l’accuse d’avoir agi intentionnellement, il finit par l’insulter. Horreur ! Il sera arrêté et condamné pour racisme à un an de prison. Son séjour va être cauchemardesque, aussi, au bout d’un mois, il accepte d’aller dans une maison spécialisée en thérapie de groupe pour traiter le racisme. Va-t-il être guéri ? Ce roman est une fable, insolente et sans morale, avec un fort potentiel comique, qui cherche à dénoncer le racisme tel qu’il est, dans toute sa stupidité, et une société hypocrite qui croit en la toute puissante thérapie.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@