Chronique Les Douces de Judith da Costa Rosa

Lyse Menanteau Librairie Le Matoulu (Melle)

C'est au cœur du village le plus ensoleillé de France que démarre l'intrigue du magnifique premier roman de Judith Da Costa Rosa. L'amitié fusionnelle et indéfectible qui lie Hannibal, Dolores, Zineb et Bianca prend fin avec la disparition du garçon. Son corps est retrouvé huit ans plus tard, enfoui sous la maison, alors en travaux, d'un sculpteur célèbre aujourd'hui décédé. Durant ces années, l'amitié des trois filles s'est délitée. Chacune, hantée par le souvenir d'Hannibal, a évolué dans des sphères différentes. Convoquées pour l'enquête, elles retournent sur les lieux de leur jeunesse, espérant éclaircir le mystère des derniers jours de leur ami. Ce qui sera l'occasion pour elles de se replonger dans les souvenirs, parfois douloureux. Un très beau texte à la frontière du genre policier qui évoque merveilleusement l'adolescence, sa fougue, ses tracas, sans oublier le poids des promesses passées. Il atteste aussi de la naissance d'une jeune et prometteuse auteure.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@