Jeunesse

Jack Meggitt-Phillips

La Bête et Bethany, t.1

Chronique de Bénédicte Cabane

Librairie des Danaïdes (Aix-les-Bains)

Ebenezer Tweezer a fait un pacte avec une bête il y a très longtemps. Il la nourrit et, en échange, elle lui donne tout, tout ce qu’il désire, et notamment une potion pour rester jeune. Ainsi, malgré son apparence de trentenaire, il a en réalité 511 ans. La bête devient de plus en plus exigeante, mais comme dans sa vie Ebenezer n’a que cette seule obligation de la nourrir, il s’en accommode. Sauf qu’un jour, elle lui réclame un enfant. Et pour une fois Ebenezer a quelques scrupules… Mais comme il veut rester jeune, il obéit à la bête et lui trouve Bethany, la pire des enfants : elle dit des gros mots, bouscule les adultes, chaparde des objets… Avant de la dévorer, la bête demande à Ebenezer de l’engraisser. Durant ce temps, nos deux antihéros solitaires, l’adulte égoïste et la fillette pestouille, tomberont les masques et se révèleront touchants et attachants. Ce roman, illustré drôle et tendre, fait beaucoup penser aux titres du duo mythique Roald Dahl/Quentin Blake !

 

illustration

Les autres chroniques du libraire