Chronique La Beauté des jours de Claudie Gallay

Sarah Mossman Librairie Le Bel aujourd’hui (Tréguier)

Portrait de Jeanne, femme émouvante et sensible, qui se métamorphose doucement grâce à certains imprévus de la vie. Également un hommage, aussi juste qu’inattendu, à la plasticienne Marina Abramovic.

Ce dernier roman de Claudie Gallay s’ouvre sur une porte qui se referme, qui claque fort dans le vent. Sur tout un pan de mur, parmi la multitude de photos de famille de Jeanne, Rémi et leurs jumelles, un cadre se décroche, le verre se brise. Le premier élément déclencheur. Jeanne porte son attention sur cette photo incongrue, à laquelle elle n’avait pensé depuis longtemps. Celle-ci représente l’artiste serbe Marina Abramovic. Les éclats de verre, coupants, semblent porteurs d’un danger potentiel tout comme l’art d’Abramovic. À partir de l’instant où le cadre se brise, l’intérêt de Jeanne est ravivé pour cette artiste qui l’a tant touchée lorsqu’un professeur passionné a présenté sa vie et son œuvre en cours, l’année de son bac. Elle laisse alors l’âme de cette plasticienne tourmentée s’infiltrer en elle, jusqu’à ce qu’Abramovic devienne une présence à part entière. Issue d’une modeste famille d’agriculteurs, Jeanne est une belle âme et une mère aimante. Alors que pour d’autres le mot routine est synonyme d’ennui, de corvée, Jeanne apprécie grandement l’ordinaire de son quotidien. L’ordre et la prévisibilité lui procurent une certaine joie, la routine lui permettant de se réjouir d’avance des petits plaisirs dont elle s’entoure. L’entrée en scène de Suzanne, sa voisine emportée par la colère d’être tombée sur un homme qui l’a entraînée dans une histoire d’amour belliqueuse, fait écho à la passion tumultueuse d’Abramovic, dont l’art, à la fois salvateur et autodestructeur, résonne tout au long du récit. Nous suivons avec tendresse et bienveillance les histoires de ceux dont la vie touche celle de Jeanne. Nous apprenons, comme elle, qu’aucun changement n’est insignifiant. La passion, la beauté siègent dans les petites choses comme dans les grandes.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@