Chronique Suite en do mineur de Jean Mattern

Valérie Schopp Librairie L'Arbre à mots (Rochefort)

Pour son sixième roman, l'auteur nous entraîne dans les rues de Jérusalem. Au détour d'une rue, Robert Stobetzky croit apercevoir, lors d'un voyage organisé pour son cinquantième anniversaire, la silhouette familière de Madeleine, son port altier, vingt-cinq ans après leur séparation. Chamboulé, il se remémore l'été 1969 sous les toits de Paris, trois semaines d'amour fou. Puis la rupture, le vide, un semblant de reconstruction pour cet orphelin ayant perdu ses parents alors qu'il n'avait que 11 ans et qui s'est construit une vie « à minima » dans la ville de Bar-sur-Aube, en tant que libraire presque malgré lui, auprès de son frère. Les souvenirs et les blessures d'amour sous-jacentes ressurgissent, la musique révélée : celle de la langue et celle de Bach, une Suite en Do mineur comme un écho à la solitude, au tourbillon des émotions. Jean Mattern écrit une partition sensible et délicate qui touche au cœur, une « composition » sur la perte, l'amitié, le pouvoir de la musique, d'une beauté époustouflante.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@