Chronique Toutes les familles heureuses de Hervé Le Tellier

Valérie Schopp Librairie L'Arbre à mots (Rochefort)

« J'ai toujours su que ma mère était folle », confie Hervé Le Tellier dans Toutes les familles heureuses. Il nous raconte son enfance, sa vie de jeune adulte jusqu'à ses 22 ans, sa famille bourgeoise infiniment romanesque, avec surtout le désir de transmettre cette histoire, la sienne, à son fils. Ce livre relate sa construction dans un milieu « un peu dingue ». Il épingle avec beaucoup d'humour ses proches : « un père volage », un beau-père sans saveurs, une tante surnommée « la pute » et nous fait le portrait d'une mère, la sienne, qui ne savait comment faire avec l'amour. Il y a dans ce livre un petit quelque chose des 400 coups de Truffaut avec des situations rocambolesques. Le roman s'est tout d'abord construit pendant les lectures publiques des jeudis de l'Oulipo. Ce texte profondément touchant sur le manque d'amour maternel parle aussi d'argent, de jalousie, de folie, de mensonges et de la vengeance d'une mère. Un livre marquant et beau, à la fois drôle, caustique et vif.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@