Chronique Propriétés privées de Lionel Shriver

  • Lionel Shriver
  • Traduit de l'anglais (États-Unis) par Laurence Richard
  • Belfond
  • 20/02/2020
  • 449 p., 21 €

Véronique Fouché Librairie La Vagabonde et sa fabrique (Versailles)

Après son formidable roman d'anticipation Les Mandible (Belfond et Pocket), son vénéneux et magistral Il faut qu'on parle de Kevin (Belfond), Lionel Shriver, nous livre une autre facette de son talent avec son premier recueil de nouvelles, Propriétés privées. Toujours clairvoyante et incisive, l'auteur met les doigts dans nos fissures°: ça gratte, ça fait mal, mais on en redemande ! Douze petits mondes vous attendent, où différents types de propriétés sont en jeu : foncière, amicale, conjugale, familiale… Une amie un peu trop séduisante fait de l'ombre à la fiancée de Weston°; l'arbre d'un voisin assombrit le jardin et le moral de Jeanette°; Liam, trentenaire, refuse de quitter le nid familial°; Helen, primo accédante, cohabite avec un fantôme… Autant de personnages proches, comme grossis par la loupe de l'écriture et pourtant lointains, comme vus au travers d'une vitre qui nous protégerait de la noirceur contagieuse de l'âme humaine, de ses petits recoins poussiéreux, ici parfaitement disséqués.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@