Polar

Asa Larsson

Les Crimes de nos pères

photo libraire

Chronique de Véronique Fouché

Librairie Les mots retrouvés (Vitry)

Raghnild n'est pas joyeuse ce matin-là : c'est décidé, c'est aujourd'hui qu'elle va se suicider. Projet reporté car son téléphone sonne, elle décroche et hop, nous voilà partis au nord de la Suède où nous croiserons des rennes, des Russes mal intentionnés, des procureurs désabusés, des amours mal éteintes et quelques cadavres parfois congelés ! Asa Larsson nous embarque : l'enquête est rondement menée, les personnages parfaitement croqués. Il est aussi question de notre place dans le monde. Monde mis à mal car la ville de Kiruna où se déroule l'action est continuellement déplacée, son sous-sol minier fragilisant la surface et les habitations. Les protagonistes évoluent dans cette géographie mouvante où l'on n'est jamais sûr de retrouver une rue, ses racines ou son cœur. Un bon polar avec supplément d'âme qu'on peut lire sans avoir lu les cinq précédents. (Attention, risque d'addiction : vous voudrez certainement tous les lire !)

illustration