Littérature française

Anne Vantal

Pondichéry

photo libraire

Chronique de Fabienne Boidot-Forget

Librairie Le Bruit des Mots (La Flèche)

Alice, Oriane et Cécile sont françaises et ont en commun d’avoir à un moment de leur vie vécu à Pondichéry, en Inde. Alice, en 1930, pour y rejoindre son mari, un médecin en charge d’une léproserie. Oriane, en 1950, pour tenter d’y retrouver la mémoire d’une enfance brisée. Et Cécile, en 2012, pour se reconstruire après un drame familial. Tout en nous ouvrant les portes d’un monde fascinant à tout point de vue, Anne Vantal entremêle avec brio les fils de ces trois destins féminins. Très habilement, elle construit une sorte de puzzle de 600 pages, semant une multitude d’indices, ce qui a pour résultat de rendre le récit addictif. L’écriture est maîtrisée, avec à chaque époque un style adapté et des descriptions très sensorielles : on sent et on entend ce pays toujours en mouvement. Lorsque toutes les pièces ont trouvé leur place, on est scotché par le résultat final ! Et l’on se dit, sans aucune réserve, que ce premier roman constitue une très belle surprise.

illustration