Jeunesse

Damien Galisson

La Dragonne et le Drôle

illustration

Chronique de Perrine Thierrée

Librairie Tiers temps (Aubenas)

Les éditions Sarbacane poursuivent leur belle collection de romans d’aventures pour ados (on se souvient de Bordeterre et de la toute récente Course dans les nuages) avec un texte de fantasy aussi surprenant qu’attachant : La Dragonne et le Drôle de Damien Galisson.

Dans un monde rude et dangereux, composé d’îles mouvantes flottant dans l’univers, une petite bande de jeunes mercenaires tente de survivre. Il y a d'abord Chef et Tanneur, les deux plus rustres et violents du groupe, puis l'excellent archer Rudy et enfin le plus jeune surnommé le Drôle. S'il fait partie du groupe, c'est uniquement parce qu'il est le frère de Rudy, mais sa sensibilité et sa douceur ne font pas bon ménage avec l'agressivité et la bêtise des deux premiers. Sans cesse rabaissé et moqué, le Drôle ne rêve que d'une chose : quitter ce monde de violence pour retrouver enfin sa liberté. En attendant, il les accompagne et tente d'échapper tant bien que mal aux ordres, tout en profitant des rares moments de solitude pour chanter. Car on le comprend dès les premières lignes : le Drôle maîtrise l'art des mots et des rimes et ce qui l'anime par-dessus tout, c'est le chant. Sa vie va changer un jour de grande pluie alors qu'il s'est éloigné du campement pour tenter de dénicher du bois sec. Alors qu’il s’apprête à rejoindre sa troupe, une énorme secousse va le faire vaciller et le voilà nez à nez avec une dragonne qui vient de s'écraser dans la forêt. La peur se mêle à l'émotion face à cet être gigantesque et blessé. Le Drôle l'observe, ressent l'envie de l'approcher. Mais une pluie de flèches s'abat sur lui et le force à s'enfuir. Démarre alors une grande aventure où il fera tout pour retrouver cette fascinante dragonne et la libérer des guerriers qui la poursuivent. Fantasy et poésie s'entremêlent à merveille dans cette épopée qui nous embarque aussitôt. Entre prose et vers libres, l'écriture magnétique de Damien Galisson nous porte autant qu'elle enrichit le récit. Sans parler de cet univers à part et des personnages attachants que l'on imagine bien retrouver dans une nouvelle aventure.