Chronique Cave 72 de Fann Attiki

Florence Reyre Librairie Du côté de chez Gibert (Paris 20e)

Cave 72 est le nom du bar de Brazzaville où se réunissent trois amis qui ont cassé le stylo, arrêté leurs études. Ils préfèrent bavarder et écrire des chansons. Jeunes, intelligents et parfaitement inoffensifs, ils vont se retrouver au cœur d'un complot fomenté par une série de personnages aussi corrompus que puissants. Accusés d'être révolutionnaires, de comploter contre le Guide, pourchassés par la police congolaise, leur sort est plus qu'incertain. Fann Attiki nous plonge immédiatement dans l'atmosphère du Congo et les quelques notions historiques et politiques annotées en bas de page ne sont pas de trop pour savourer les nombreux événements auxquels il fait allusion. Sa langue est riche, colorée : on retrouve sa patte de slameur dans ce premier roman. L'imbrication des péripéties, le rythme trépidant et le suspense tiennent en haleine le lecteur jusqu'à la fin, à travers cette histoire universelle de pot de terre contre pot de fer.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@