Chronique Vols au crépuscule de Helen Macdonald

Sarah Gastel Librairie Terre des livres (Lyon)

Après le merveilleux M pour Mabel (Fleuve éditions et 10/18), dans lequel elle raconte comment elle a dressé un faucon à la mort de son père, l’écrivaine Helen McDonald livre un recueil d’essais inspirés sur « l’amour des splendeurs qu’offre la vie non humaine autour de nous ». Elle y observe tour à tour les nids, les sangliers et les éclipses, digresse sur la chasse aux champignons et la disparition de certaines espèces, tout en y glissant des observations sur la crise migratoire, le Brexit et les migraines. Elle montre comment nous projetons sur la nature nos préjugés, nos désirs et nos espoirs, comme un miroir de nous-mêmes, alors que nous vivons dans un monde qui ne tourne pas autour de nous. Comme autant de cabinets de merveilles, ces courts récits captivants nous rappellent que nous avons désappris à habiter le monde naturellement. « Tenter de voir par des yeux qui ne sont pas les nôtres », une formidable histoire naturelle à ciel ouvert.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@