Bande dessinée

Virginie Despentes

Vernon Subutex

photo libraire

Chronique de Venetia Beller-Giannerini

Librairie Le Failler (Rennes)

Deux ans après, nous retrouvons la suite tant attendue de l’adaptation en bande dessinée de la trilogie de Virginie Despentes, Vernon Subutex. Nous allons enfin savoir ce qu’est devenu Vernon, ce personnage qui se laisse guider par les événements et dont la société ne semble pas vouloir. Luz, le dessinateur, a construit graphiquement cet album sur fond musical en rajoutant des touches de couleur à son univers noir et blanc que l’on retrouve dans le reste de sa production. Il n’a pas hésité à se servir de bombes de graffeurs pour réaliser les pleines pages qui sont en réalité dans un format bien plus grand et qui donneront lieu à une exposition. Ce sont notamment dans ces scènes où se mêlent danse et musique qu’une réelle synesthésie des couleurs se dégage. Mais il ne faut pas croire que l’ambiance festive règne. C’est aussi une vision sombre de l’existence avec de l’espoir grâce à ce personnage central qui ne cesse d’attirer les gens autour de lui.

illustration