Chronique Ne pars pas sans moi de Gilly Macmillan

  • Gilly Macmillan
  • Traduit de l’anglais par Christel Paris
  • Coll. «Coll. « Les escales noires »»
  • Les Escales
  • 25/02/2016
  • 473 p., 21.90 €

Léa Brissy Librairie Le Failler (Rennes)

Lors d’une promenade en forêt, Rachel laisse son fils de 8 ans partir quelques mètres devant elle. En quelques secondes, Ben disparaît. Un premier thriller bouleversant.

Un enfant disparu, une mère effondrée et une enquête au point mort... Cette histoire a été racontée mille fois. Mais c’est sans compter le talent dont fait preuve Gilly MacMillan avec ce premier polar. En ponctuant son récit de vrais conseils donnés aux personnes touchées par ce genre de drame, elle nous plonge au cœur de l’horreur avec un réalisme saisissant. Aucune violence physique, et pourtant la tension est toujours palpable. Si ce polar est si efficace, c’est aussi grâce à une scène en particulier : celle d’une conférence de presse lors de laquelle tout bascule... La mère victime devient bourreau, les réseaux sociaux s’enflamment, et la voilà devenue le bouc-émissaire de toute une communauté. Le roman s’articule alors autour de l’enquête, mais surtout de la souffrance de cette femme acculée par des médias accusateurs, voyeuristes et malsains. La lecture s’avère fascinante et pleine d’émotions. Qu’est-il arrivé à Ben ? Jusqu’où cette violence psychologique ira-t-elle ? Avec beaucoup de rythme, ce livre plonge dans le quotidien d’une mère dévastée par une société trop prompte aux accusations.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@