Jeunesse

Nathalie Wyss

Le temps fuit

photo libraire

Chronique de Lucie Mounier

Librairie des Pertuis (Saint-Pierre-d’Oléron)

Alec, le vieux libraire, est surpris lorsque Solange est la seule à répondre à son annonce : elle vient lui faire la lecture. Une amitié se tisse peu à peu entre la jeune fille et le libraire farfelu qui perd la vue. Au cœur de ce village des montagnes, la lecture et les livres sont des personnages à part entière et sont porteurs des secrets du mystérieux Alec. Intriguée par son titre, Solange choisit de lire à voix haute Le temps fuit, un ouvrage sans auteur et dont le titre se trouve aussi inscrit sur l’horloge du village. Explorant une amitié sincère et originale entre deux êtres meurtris, ce roman est une ode à la lecture et à son pouvoir d’évasion. Car Solange aussi cache un lourd secret, tandis qu’Alec vit prisonnier de son passé. Cette rencontre entre deux générations permettra à chacun de revenir vers le présent, la vie et l’avenir. Voici un roman qui traite du deuil, de la solitude et illustre la solidarité et l’amitié comme les meilleurs remèdes.

illustration