Littérature française

Camille Pascal

L’air était tout en feu

photo libraire

Chronique de Deborah Vedel

Librairie Nouvelle d'Orléans (Orléans)

1718, Paris. Dans une magistrale scène d'ouverture, le Petit-Pont est dévoré par les flammes. Au même moment, la situation politique s'embrase. Le puissant Régent, Philippe d'Orléans, est contesté par de nombreux nostalgiques de l'ère du Roi-Soleil, menés par la duchesse du Maine. Issue de l'illustre famille de Condé, elle fut mariée à son grand dam à l'aîné des bâtards légitimés de Louis XIV, écarté du pouvoir par le Régent malgré le testament du roi défunt. Depuis sa cour de Sceaux, haut lieu d'élégance et de conversation, elle dirige une conspiration perdue d'avance visant à évincer son ennemi d'Orléans au profit de Philippe V, roi d'Espagne et petit-fils de Louis XIV, quitte à chambouler le fragile équilibre des alliances européennes. Camille Pascal retrace ces quelques mois de passionnants jeux de dupes avec une rigueur historique exemplaire, sans manquer d'éblouir son lecteur par son style vif et sa finesse d'esprit.

illustration