Littérature étrangère

Hala Alyan

La Ville des incendiaires

Chronique de Julie Raulet

Librairie L'Embellie (La Bernerie en Retz)

Pourquoi Idris Nasr décide-t-il de vendre la maison familiale de Beyrouth ? C’est bien la question qui traversera les personnages à l’annonce de cette décision aussi surprenante qu’incomprise. Sa femme, qui n’a pourtant pas sa langue dans sa poche et n’est pas particulièrement friande des voyages au pays natal, semble ébranlée. Et que dire de leurs enfants qui ont pris des chemins de vie très différents : Ava, la jeune mère qui s’est intégrée à la bonne société américaine, Marwan, le musicien qui n’arrive pas à faire décoller son groupe et la petite dernière, Najla, rebelle retournée au pays de ses ancêtres. En tournant les pages, les secrets se dévoilent, les liens avec les racines syriennes et libanaises se révèlent et Hala Alyan dresse un magnifique portrait d’une famille où les liens aux origines semblent bâtis sur des secrets intimes. Une belle saga familiale qui nous emporte au cœur du Liban et de la Syrie et de leurs histoires liées.

illustration