Littérature étrangère

Amy Belding Brown

La Maison d'Emily

photo libraire

Chronique de Martine Coussy

Librairie Entre les lignes (Chantilly)

Après L’Envol de moineau, Amy Belding Brown nous revient avec La Maison d’Emily. Nous sommes à la fin du XIXe siècle dans le Massachusetts. Margaret Maher, jeune Irlandaise immigrée de 27 ans, indépendante, déterminée et célibataire, veut rejoindre ses deux frères en Californie. Alors quand Edward Dickinson lui propose de devenir bonne dans la demeure d’Amherst auprès de sa famille, elle accepte afin de financer son voyage. C’est ainsi qu’elle rencontre Emily la poétesse. C’est le début d’une amitié qui durera plus de trente ans. Margaret devient, année après année, la confidente d’Emily mais aussi sa protectrice. On découvre une Emily à la personnalité excentrique et complexe. Margaret récupère tous les petits papiers sur lesquels Emily écrit ses poèmes. C’est grâce à elle que l’œuvre d’Emily nous est parvenue. Ce portrait croisé de deux femmes sensibles et attachantes est un roman tout en finesse, empreint de poésie, que l’on voudrait ne jamais finir.

illustration