Essais

Andrew Roberts

Hitler et Churchill

photo libraire

Chronique de Romain Laferté

Librairie Lamartine (Paris)

L'Histoire nous a maintes fois démontré qu'elle pouvait être la créature d'un homme ou répondre à la volonté d'une femme. Se peut-il qu'un individu puisse, seul, influencer pour le meilleur ou pour le pire l'ordre du monde ? C'est en tout cas la question que l'on peut de nouveau se poser au vu des derniers bouleversements géopolitiques. Et s'il en est un qui ne doute pas de cette thèse, c'est bien l'historien britannique Andrew Roberts dans ce nouvel ouvrage consacré à deux hommes qui ont irrémédiablement marqué l'Histoire de leurs empreintes : Hitler et Churchill. Leur point commun ? Avoir tous deux été des meneurs d'hommes comme rarement le monde en a connu. Avoir su magnétiser les foules et passionner les esprits afin d'imposer leurs idéaux. Le premier s'impose par le triomphe de la volonté, la ténacité et le charisme ; l'autre par la verve, la dialectique et l'émotion. Or l'auteur nous met en garde : l'Histoire n'est qu'un éternel recommencement.

illustration