Chronique Crénom, Baudelaire ! de Jean Teulé

Faustine Meyssonnier Librairie Gibert Joseph (Dijon)

Faisant suite à ses romans sur les poètes Verlaine, Villon et Rimbaud, Jean Teulé décide de prendre la plume pour nous raconter l’excentrique poète des Fleurs du mal chez Mialet Barrault Éditeurs !

La vie de Charles Baudelaire est digne d’un feu d’artifice et les toutes premières lignes vont donner le ton du roman. Charles, alors âgé d’une quarantaine d’années, s’étale de tout son long sur le parvis d’une église en criant « Crénom », puis nous remontons dans le passé alors qu’il n’a que 5 ans. Il est déjà un enfant étrange, totalement énamouré de sa mère. Lorsque son père décède, celle-ci se remarie et c’est la pire épreuve qu’il ait à subir. Sa relation avec les femmes va dès lors devenir des plus conflictuelles. Charles grandit, blasé par la vie. Méprisant et cynique, il se délecte d’une mélancolie qui l’assassine. Pour le remettre dans le droit chemin, son beau-père qu’il hait l’envoie pendant un an à bord d’un navire marchand. Il y écrit son premier poème, l’Albatros. Mais Charles regrette « la crasse de Paris », il le sait, son destin sera celui d’un « poète de la grande ville ». À 18 ans, il hérite de son vrai père, la rondelette somme de 100°000 francs qu’il s’empresse de dilapider en luxure et en paradis artificiels. Il fait la honte de sa mère en s’éprenant d’une mulâtresse, son « soleil noir », qui le rendra malade mais qu’il aimera toute sa vie. Charles Baudelaire s’enorgueillit de l’indécence et du monstrueux. Ce sont les idées choquantes qui l’inspirent, le reste l’ennuie. Il est néanmoins reconnu comme talentueux par ses écrits et côtoie d’autres artistes et poètes. Fidèle à sa réputation, Baudelaire a toujours été un étranger parmi les siens et « l’étranger c’est l’ennemi », mais il le leur rend bien. Jean Teulé retranscrit à merveille la personnalité égocentrique et le langage fleuri de Baudelaire ainsi que la haine du monde qui suinte du personnage. Cet homme détesté et envié aura marqué l’histoire de la littérature. Qui aurait cru qu’un jour l’auteur des scandaleuses Fleurs du mal serait étudié en classe !

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@