Chronique Tu seras un homme, mon fils de Pierre Assouline

Léann Perchec Librairie Comme un roman (Chatou)

Louis Lambert rencontre Rudyard Kipling alors qu’il n’était encore qu’un jeune professeur de lettres à Paris, obnubilé par son œuvre et notamment par son poème If. Pour lui, les traductions sont incorrectes. Quand ils se rencontrent dans le Sud de la France, Louis Lambert lui demande son approbation afin d’établir une nouvelle traduction de ce poème qui s’intitulera Tu seras un homme, mon fils. Une relation particulière va alors naître entre les deux hommes : une amitié, une confiance et une invitation à entrer dans la vie de Kipling pour livrer une traduction fidèle du poème. Pierre Assouline dépeint le portrait intime de l’auteur du Livre de la jungle mais surtout d’un père, la mort de son fils marquant profondément son œuvre. Qui est-il vraiment ? Que révèlent ses textes ? À qui est réellement destiné le poème qui donne son nom à ce récit ? Tu seras un homme, mon fils nous dévoile sûrement la part la plus humaine de ce grand écrivain.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@