Chronique Paria de Richard Krawiec

  • Richard Krawiec
  • Traduit de l'anglais (États-Unis) par Charles Recoursé
  • 10/18
  • 19/08/2021
  • 236 p., 7.50 €

Marie Marchal Librairie Gutenberg (Strasbourg)

Fin des années 1960. Dans le sous-sol de son lycée, on retrouve le corps de Masha, une immigrée polonaise brutalement agressée. Il s'agit de remonter le temps et le fil des souvenirs du narrateur pour lever le voile sur une affaire probablement trop vite résolue par l'arrestation d'un jeune homme noir. Roman sur l'ambiguïté de l'adolescence, Paria est aussi un roman sur la violence qui pose la question du déterminisme, tant social que racial. L'impitoyable dynamique de groupe est décortiquée, que ce soit à l'échelle de la bande, du quartier ou de la ville entière. Tel un rouleau compresseur, ces mouvements de fond semblent réduire à néant toute possibilité d'émancipation morale individuelle. La lecture de Paria constitue une expérience intense, sous-tendue par l'attente de sa terrible résolution : que s'est-il réellement passé ce 14 octobre 1967 ? Comme dans un polar, le lecteur cristallise son attention sur le retour à l'ordre que nous promet la confession.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@