Chronique L'Enclave de Nicolas Druart

Emmanuelle Belle Librairie Maison du livre (Rodez)

À propos de « l’Enclave », tout a été dit. Un territoire interdit où l’on vivrait en parfaite autonomie. Une créature y règnerait sans partage avalant les curieux de passage. Tout a été dit. Alors on préfère se taire.

Quelque part en Aveyron, l’Enclave serait une zone blanche perdue dans la vallée du Lot : quelques milliers d’hectares devenus un no man’s land. Personne ne s’y aventure car la rumeur parle du « Nazgoulac », un monstre qui dévorerait quiconque pénètre sur ses terres. Lorsque des randonneurs disparaissent le long du chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle, Stanislas Sullivan, adjudant-chef fraîchement débarqué à la gendarmerie de Buzac, fait fi de la rumeur et des mises en garde des habitants du village, brave l’autorité et mène son enquête. Vanessa est aide médico-psychologique à Paris. Elle accompagne quatre jeunes aux pathologies diverses pour un séjour aventure en plein air en Aveyron. La descente de la rivière en canoë tourne au drame et c’est avec elle que le lecteur va pénétrer dans la zone interdite et vivre l’enfer de L’Enclave. Découvert avec son premier roman Nuit blanche (Grand Prix du Suspens psychologique en 2018) paru en Pocket, Nicolas Druart maîtrisait déjà parfaitement le suspense dans ce huis clos au sein d’un hôpital psychiatrique coupé du monde une nuit de tempête. Avec L’Enclave, le huis clos se déroule à ciel ouvert dans une campagne belle et effrayante à la fois. Le monstre n’est-il qu’une légende ? Pour quelles raisons les autorités et la population locale ferment les yeux sur ce qui se passe dans ce territoire ? Âmes sensibles s’abstenir : l’atmosphère est pesante, l’été caniculaire oppressant, certaines scènes peuvent dérouter, choquer. Ce thriller haletant est parfaitement mis en scène. Nicolas Druart nous prend par la main, nous emmène où l’on ne veut pas aller et nous entraîne au fil de chapitres courts vers la quête de la vérité jusqu’au dénouement final. Une lecture totalement addictive vous attend.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@