Chronique La Nuit du faune de Romain Lucazeau

Sébastien Balidas Librairie M'Lire (Laval)

Astrée, dernière de sa race, déesse-enfant sur sa montagne machine, reçoit la visite la plus inattendue qui puisse être. Le faune a bravé tous les dangers répondant ainsi à une puissante soif de savoir propre à l’intrépidité de sa jeune race et a franchi la porte du jardin d’Éden. De la genèse de la Terre originelle à la découverte des civilisations disséminées à travers les parsecs et les éons de l’Univers, Astrée sera notre guide pour le vertigineux voyage auquel nous sommes conviés. Comme un Alice au pays des merveilles renversé, La Nuit du faune est un conte cosmique et métaphysique. Voilà un roman de science-fiction enivrant de poésie qui propose maintes perspectives réflexives éblouissantes emboîtées comme des poupées gigognes. Après un monumental Latium (son premier diptyque paru chez Denoël en 2016), Romain Lucazeau s’installe définitivement, avec La Nuit du faune, parmi les auteurs de science-fiction francophones qui comptent. Suivez le lapin blanc.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@