Chronique La Cuisinière de Mary Beth Keane

Agathe Guillaume Librairie Millepages (Vincennes)

Mary Beth Keane s’approprie le personnage de Mary Mallon, considérée un temps comme la « femme la plus dangereuse d’Amérique », et en fait un roman tout à fait passionnant.

Mary Mallon fut l’une de ces nombreuses Irlandaises à émigrer aux États-Unis à la fin du xixe siècle. Elle travaille tout d’abord en tant que blanchisseuse pour une famille, puis, très vite, comme cuisinière. Cette activité se révèle bientôt une réelle passion et elle se fait remarquer par ses dons. Cependant, des cas de typhoïde se déclarent dans son entourage et, chaque fois qu’elle change de maison, le scénario se répète. Plusieurs personnes perdent la vie. Le Docteur Soper, spécialiste des épidémies, commence à enquêter. Dès le début, il est convaincu que Mary est la source des contaminations. Cette dernière, en pleine forme physique, ne veut accepter cette hypothèse et un vrai combat s’engage. Le combat d’une femme pour sa liberté, qui sera placée de force en quarantaine sur l’île de North Brother pendant plusieurs années. Soutenue par un avocat, elle obtiendra sa libération sous condition : elle ne devra en aucun cas cuisiner pour autrui. Mais pourra-t-elle respecter cette injonction et s’empêcher d’exercer ses talents ? Tel un bon thriller, le rythme de ce récit ne ralentit jamais et fixe dans notre mémoire le portrait de cette femme au destin incroyable. Peut-être à tout jamais.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@