Essais

Constellations

Previous Next

Par Aurélie Janssens

Librairie Page et Plume (Limoges)

Qu'ont en commun des auteurs iconiques comme Maurice Pons, Jon Fosse ou Fernando Pessoa et des auteurs plus contemporains comme Guillaume Lebrun et Alysia Abbott ? Ils sont désormais publiés dans la même « galaxie littéraire », à savoir une collection de poche lancée par les éditions Christian Bourgois et Globe, intitulée « Satellites ».

Les auteurs plus connus de ces maisons d'édition, riches de catalogues de plusieurs milliers de titres, sont les astres qui attirent dans leurs orbites les étoiles montantes, selon l'éditrice de cette collection, Julie Le Caignec. C'est ainsi que parmi les premiers titres arrivés sur les tables des libraires ce printemps, on retrouve un livre culte : Les Saisons de Maurice Pons qui fait l'objet depuis sa publication en 1965 d'une fascination, ses lecteurs formant une sorte de confrérie d'initiés. On y retrouve un écrivain, Siméon, qui arrive dans une vallée reculée où l'on ne compte que deux saisons de quarante mois chacune : un automne pluvieux et boueux, et un hiver rude et glacial. Un temps qui a façonné les habitants dont l'accueil hostile rendra difficile la vie de Siméon. Qualifié pour certains de « diamant noir », ce texte est une fable monstrueuse où le trivial côtoie le sublime, où la beauté de l'écriture de Pons transcende le désespoir. Dans une veine plus réaliste, voire naturaliste, on peut trouver aussi un récit de voyage, celui que l'écrivaine et poétesse Nan Shepherd a écrit, lors de son séjour au cœur des Highlands, ces montagnes écossaises aux hivers rudes, dans des conditions précaires. Elle y peint aussi bien ses observations de cette nature sauvage (la faune, la flore, les reliefs) que ses pensées et ce qui agite son âme. Avec La Montagne vivante, elle devient une pionnière du nature writing. Écrit en 1940, ce chef-d’œuvre méditatif n'a rien perdu de sa puissance, de sa simplicité et de sa force ! Enfin, si le vent et la pluie vous dépriment, prenez la route de la Toscane avec Alba Donati. Elle nous raconte, dans La Librairie sur la colline, comment, à la cinquantaine, elle, qui travaillait dans l'édition, a décidé de tout quitter pour revenir dans son village d'enfance de moins de 200 habitants pour y ouvrir une librairie. Et tout ne fut pas si simple car elle a dû faire face au confinement et à un incendie ! Heureusement, elle a pu compter sur un élan de solidarité surprenant. Ce roman est une ode aux librairies indépendantes et un éloge des livres dans lesquels puiser la force de faire face aux vicissitudes de la vie. Une bouffée d'humanité ! Chacun de ces « Satellites » sera donc, pour le lecteur, un compagnon qui lui permettra d'avoir à la fois les pieds sur terre, pour observer et comprendre le monde qui l'entoure, mais aussi d'avoir la tête dans les étoiles, de susciter sa curiosité et de nourrir son imagination. Prêts au décollage ?