Chronique Le Chant du poulet sous vide de Lucie Rico

Emma Sorbier Médiathèque L'Escale (Sumène)

Le Chant du poulet sous vide, un titre décalé à l’image d’un récit déjanté. Dans ce conte moderne, Paule, végétarienne, accomplit son dernier devoir filial à la mort de « la mère » : tuer Théodore, le poulet borgne de l’élevage. Elle ne s’arrête pas à ce premier poulet et poursuit l’abattage. Pour chaque bête tuée, Paule écrit une biographie en hommage et vend ainsi ses volailles sur le marché du village. La surprise et l’incompréhension des habitants la conduisent en ville, dans les supermarchés, là où peut-être les gens sauront apprécier les biographies de poulets. Ce texte interroge notre état de dissonance cognitive face à la condition animale. Comment aimer les animaux et les consommer à la fois ? Lucie Rico nous surprend avec un texte à la fois drôle et sérieux, ponctué par les biographies poétiques de ces poulets. Une lecture étonnante dont on se souvient longtemps. Ce premier roman ne vous laissera pas indifférent, c’est certain !

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@