Essais

Laurent Joly

La Rafle du Vél d'Hiv

photo libraire

Chronique de Daniel Chini

Librairie L'Arbousier (Oraison)

Maurice Garçon écrivait dans son journal, le 18 juillet 1942 : « Plus tard, les historiens seront sans document précis pour dire ce qui s’est passé. On ne saura les choses que par tradition orale. ». Le fait est que l’histoire de la Rafle du Vel d’Hiv n’a jusqu’alors pu se baser que sur de rares documents et des témoignages de survivants, en raison des délais de communicabilité des archives de l’État et de l’ordre du ministère de l’Intérieur, à la fin des années 1940, de pilonner les dossiers du « service juif » et le fichier des « agents capteurs » de la Préfecture de police. Laurent Joly a su contourner ces difficultés, quatre-vingts ans après, en recoupant de nombreuses sources dont le fichier général des juifs et les 4 000 dossiers d’épuration des agents de la Préfecture de police. Préparation, déroulement, conséquences et suites policières, rien n’est oublié ni occulté afin d’incarner comme jamais ce crime contre l’humanité organisé et commis par la France. Indispensable.

illustration

Les autres chroniques du libraire